• Fri. Dec 9th, 2022

mastipico

Music is life

Concert du Philharmonia Orchestra dirigé par Santtu-Matias Rouvali avec le pianiste Vikingur Ólafsson

Bymastipico

Oct 29, 2022


Programme du concert

Anna Clyne (née en 1980) : Masquerade

  • Philharmonia Orchestra
  • Santtu-Matias Rouvali, direction

John Adams (né en 1947) : Must the Devil Have All the Good Tunes ?

  • Vikingur Ólafsson, piano
  • Philharmonia Orchestra
  • Santtu-Matias Rouvali, direction

Gustav Mahler (1860-1911) : Symphony No. 5

  • Philharmonia Orchestra
  • Santtu-Matias Rouvali, direction

Après-concert

John Adams (né en 1947) : Concerto pour violon : Quarter note = 78 – ORCHID CLASSICS 2017 / 23’32

  • Ilya Gringolts, violon
  • Orchestre Philharmonique de Coopenhague
  • Santtu Matias Rouvali, direction

Jean-Philippe Rameau (1683-1764) : Pièces de clavecin avec une méthode pour la mécanique des doigts (Suite en mi majeur / mi mineur) : 5.Le rappel des oiseaux ; 6. Rigaudons I et II ; 7. Musette en rondeau, Tambourin ; 9 : La villageoise ; 4. Gigue en rondeau II – DGG 2020

  • Vikingur Ólafsson, piano

Claude Debussy (1862-1918) : Hommage à Rameau – DGG 2020

  • Vikingur Ólafsson, piano

Jean-Philippe Rameau (1683-1764) : Suite pour piano en ré majeur : 4. La joyeuse ; 6. Les cyclopes, Les Boréades-les Heures et les Arts – DGG 2020

  • Vikingur Ólafsson, piano

If you’ve only ever heard one piece of music by Gustav Mahler, it’s likely to be the Adagietto from his Fifth symphony. But there’s a lot more to Mahler 5 than that. Take a journey with the Philharmonia, “London’s Mahlerian orchestra par excellence” (Bachtrack) and Principal Conductor Santtu-Matias Rouvali from the sinister opening trumpet fanfare to the joyful affirmation of the finale. John Adams describes his piano concerto, steeped in the sounds of American funk and rock music, as full of “tongue-in-cheek wickedness” and “outrageous virtuosity”. Perfect, then, for the outrageously talented Víkingur Ólafsson, “the new superstar of classical piano” (The Telegraph). First, enjoy Masquerade by Anna Clyne, the Philharmonia’s Featured Composer this season. This short, celebratory piece is inspired by London’s 18th-century pleasure gardens – the most famous of which was just down the river at Vauxhall. ” –

Philharmonia Orchestra

Traduction : Si vous n’avez entendu qu’un seul morceau de Gustav Mahler, c’est probablement l’Adagietto de sa Cinquième symphonie. Mais la Symphonie n°5 est bien plus que cela. Faites un voyage avec le Philharmonia, « London’s Mahlerian orchestra par excellence » (Bachtrack) et le chef principal Santtu-Matias Rouvali, de la sinistre fanfare de trompette d’ouverture à la joyeuse affirmation du finale. John Adams décrit son concerto pour piano, imprégné des sons de la musique funk et rock américaine, comme plein de « méchanceté ironique » et de « virtuosité scandaleuse ». Parfait donc pour le talentueux Víkingur Ólafsson, « la nouvelle superstar du piano classique » (The Telegraph). Pour commencer, profitez de la “Masquerade” d’Anna Clyne, la compositrice vedette du Philharmonia cette saison. Cette courte pièce de célébration s’inspire des jardins d’agrément de Londres au XVIIIe siècle -dont le plus célèbre était juste en bas de la rivière à Vauxhall.

Concert offert par l’

Union Européenne de Radio et donné le 22 septembre 2022 au Royal Festival Hall.




1h 58





Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.