• Fri. Dec 9th, 2022

mastipico

Music is life

Pourquoi Sous le Vent est la meilleure chanson de karaoké (on a passé une soirée chez BAM)

Bymastipico

Nov 24, 2022


Un box bien cosy, un système son à faire trembler même des fondations haussmanniennes, une télé coin carré – ça a son importance on va chanter des chansons du Hit Machine aux saveurs de chambre d’ado des 90’s du pote qui avait une télé dans sa chambre –, deux micros et deux écrans tactiles. Les bases sont posées. Poussés comme des champignons depuis quelques années, les établissements BAM Karaoke box ont tout compris : importer à Paris la box à karaoké en l’adaptant aux codes des vingtenaires et trentenaires parisiens : ici on commande des margaritas sur écran tactile et on peut (mais on ne devrait pas) chanter “Au DD”.

Plus Céline Dion que Pouloulou

Un mercredi soir de semaine, 15 collègues – dont mes N+1 – se retrouvent donc derrière la porte fermée de notre box, avec au bout des doigts une liste infinie de chansons. (on n’a pas trouvé “Belle” de Notre Dame de Paris, mais c’était peut-être à cause des margaritas). Des versions karaokés, avec des notes qui sonnent bien midi comme on aime et le texte qui défile en couleurs sur l’écran.

Les idées fusent, on commence à générer une “playlist” pour que tout le monde y trouve sa petite madeleine et puisse se casser la voix. Très vite, le constat est sans appel : c’est dans le souvenir collectif qu’on fait les meilleures envolées lyriques, parce qu’en fait, les tubes de rap du moment sont absolument infranchissables à cause de notre piètre niveau et la non-connaissance des paroles. Souvenir collectif ? Le seul couplet de rap masterisé de la soirée sera celui de Diam’s d’un inévitable “Confessions Nocturnes”.

À voir aussi sur Konbini

Pendant deux heures, on oscille entre solos légendaires (message de service : qu’on ne postera pas sur les réseaux sociaux) et efforts collectifs, brouillon mais jouissif. Ça enchaîne, ça saute des couplets, ça se questionne sur les paroles de Daniel Balavoine et ça recommande une tournée. Finalement, l’équivalent d’un set de Girl Talk en 2007 (pour ceux qui savent, on vous débloque un souvenir).

Et puis Garou

L’heure avance, les voix s’éraillent, et les premières notes de “Sous le vent” résonnent dans le box. Des leaders levés, des chœurs affalés sur les banquettes. Pendant trois minutes et 31 secondes, les WhatsApp sonnent dans le vent eux aussi et les planètes s’alignent. Bref, si on était vos parents, vous auriez probablement rangé ce moment dans la case mentale “ils me foutent encore la honte” et vous l’auriez gardé de côté pour une future thérapie. C’était génial.

Merci à BAM Karaoke box et à l’agence Melchior pour l’invit’ et déso pour les fausses notes. Retrouvez toutes les offres de Bam (même dispo à la maison) sur leur site internet.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.